Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 avril 2009 6 25 /04 /avril /2009 22:00

– Mais ? Qu'est-ce qui se passe encore ? Nous sommes là pour que tu nous racontes une histoire, celle de la sirène végétale ! Tu te souviens ? Au lieu de ça, après un titre très alléchant, qui nous laissait présager une histoire un peu coquine de sirène et de marin, tu nous apportes un poisson !

– C'est vrai. Mais c'était bien trop tentant. J'avais une image sans explication, avec un joli poisson tout bleu... enfin, presque. Et le titre donné par notre capitaine "Le lit de la demoiselle", me plaisait bien.



... Vous êtes déçus ? Je comprends. Mais vous l'aurez, tout de même, votre histoire.



Il y a fort longtemps, au large de la Bretagne, vivait une sirène. Elle s'ennuyait un peu depuis que la ville d'Ys avait été engloutie. Auparavant, elle entendait ses habitants rire et chanter, elle voyait les enfants courir sur la plage, les mamans bercer leurs enfants, les amoureux se cacher à l'ombre des rochers pour échanger de langoureux baisers...

Elle imaginait leur douceur, leur bonheur.

À côté d'elle, il n'y avait que des algues, brunes ou vertes... Rien de bien passionnant.

De temps en temps, un marin passait dans son bateau de pêche. Elle le suivait en essayant d'imaginer...

Ce n'est pas facile, lorsqu'on est sirène,
de rêver aux lèvres d'un marin.
Ce n'est surtout pas très sérieux.



À force d'y penser, d'imaginer le marin s'éprenant d'elle, elle décida qu'il était temps de passer à l'action. Il fallait qu'elle prenne contact avec lui.

Ce qu'elle ne savait pas, c'est que ce marin-là
n'était pas prêt à donner son cœur à une inconnue.
Surtout si elle avait une queue de poisson en guise de jambes !



La première fois qu'il la vit, il se demanda s'il n'avait pas trop bu, et il jeta à la mer la fiole d'eau de vie qui ne l'avait jamais quitté depuis sa toute première pêche.

(Il le regretta par la suite, mais, on ne se refait pas !
La mer rend très rarement ce que l'homme lui donne !)



Ensuite, il s'habitua à la voir apparaître, ici ou là, et se mit à apprécier les chants qu'elle lui offrait.

(Lui, il n'avait jamais lu l'Odyssée !)



Enfin, un jour, il se dit qu'il l'emporterait bien à terre. Il faut dire que ses copains ne le croyaient pas quand il leur racontait sa rencontre...

(Vous y auriez cru, vous ?)



Ne me demandez pas comment il fit pour la persuader de l'accompagner. J'ignore même s'il dut ou non la capturer dans ses filets.... Mais, un jour, au village, on vit apparaître le marin et sa sirène... Comme elle avait un peu peur de voir ses écailles se dessécher, il l'avait habillée de feuilles et de fleurs... qu'il arrose copieusement chaque matin.


Depuis, dans la journée, les enfants du village viennent la retrouver et elle leur raconte de très belles histoires, de marins et de tempête, ce qui fait que les mamans sont bien tranquilles et peuvent, pendant ce temps, faire tout ce qu'elles veulent sans s'inquiéter de leur progéniture...

Et, le soir, lorsque tous sont couchés, son marin et elle partent tous deux...


– Ce qu'ils font ? Non mais !
Vous croyez que c'est bien de tenir la chandelle ?
Moi, je ne l'ai jamais fait devant le lit de la demoiselle....



Signé : La conteuse de la Galère
 
 PS de siratus:  Demoiselle, Dascyllus trimaculatus, dormant sur une Anémone.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Quichottine 08/06/2010 08:56


Sourire... je ne me souvenais plus de cette histoire que le matelot avait racontée... Merci à toi.


iris 26/04/2009 23:10

coucou ! merci pour la belle histoire
à bruges je t'ai trouvé une sirène !
je te la déposerai à ton retour , qui est pour quand ???
veinarde : profite bien
gros bisous la bas au loin d'iris

Mamy ANNICK 26/04/2009 22:12

C'est un très joli conte - je te souhaite une douce soirée Mamy ANNICK

Alrisha 26/04/2009 18:13

Elle a même trouvé un doux oreiller cette demoiselle!
Merci pour cette histoire douce conteuse!!
C'est sûr que Siratus a du apprécier!
Bigs bisous au Capitaine et à tous les marins de la Galère sans oublier son Matelot en Chef !

martial 26/04/2009 17:30

Juste un poisson ? oui mais une demoiselle !!

patriarch 26/04/2009 09:41

Sourires !!! Grand est ce don que tu as, de créer ces fabliaux. Un vrai troubadour ou trouvère selon la langue utilisée.

Je suis toujours un enfant, j'aime bien ces contes !! Bises à toi et à .....Siranus

perfecta 26/04/2009 08:46

merci à toi, conteuse de la galère, pour cette belle histoire !
Bon dimanche.

cerisette 26/04/2009 08:34

pas confortable mais bien beau le lit
bisous
cerisette

midolu 26/04/2009 08:22

Merci, Conteuse qu'il me semble reconnaître ...
C'est une belle légende joliment transcrite, et j'espère que la sirène est aussi à l'aise dans son lit végétal que cette demoiselle dans sa "couette" marine !
Bises du dimanche à la Conteuse, au Matelot, au Capitaine, et à toutes les sirènes ...

canelle56 26/04/2009 08:18

quelle talent pour raconter des histoires.... merci , et le lit de la demoiselle est bien beau tout en dentelle
bises et bonne journée

Présentation

  • : Vogue la galère !
  • : En photos, partager mes voyages- passion de plongée sous-marine aux Philippines et les coquillages de ma collection.
  • Contact

D'un clic sur les images, voyagez, plongez, rêvez en visitant la galère...


Conque, Charonia tritonis   Cassis cornuta  la galère selon Muad'

 

Association Sémaphore

Rechercher

Mes photos ne sont pas libres de droits. Me contacter.

Seule la copie pour votre usage personnel, privé et non-lucratif, est autorisée. 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Un clic sur les photos pour les agrandir,
 un clic sur les liens soulignés d'orange, pour en savoir plus. 
 

Post scriptum


  Je garde mon Casque (Cassis cornuta), au cas où le ciel me
   tomberait sur la tête
... J'entreprends des travaux sur la galère !

  
Vous qui venez de loin, ami visiteur, matelots fidèles, plongez avec moi, sans vous      
   mouiller les pieds. Merci de votre visite.
 


Un clic sur les photos pour les agrandir,
 un clic sur les liens soulignés d'orange, pour en savoir plus. 
 
 
Mes photos ne sont pas libres de droits. 
La copie pour votre usage personnel -privé et non-lucratif- est seule autorisée.

Pont principal

Matelot, clique ici pour revenir au pont principal


Passez donc sur le coquillage d'or !

Texte Libre

Texte Libre

News

 

 

 
 Toute image qui n'est pas mienne sera retirée sur simple demande de son auteur ou ayant-droit.