Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 janvier 2007 2 02 /01 /janvier /2007 21:43






Mangez des

ormeaux bretons!



 

 

 


            Inutile de fouiller les rochers aux grandes marées dans l'espoir de remplir votre casserole de tendres ormeaux (Haliotis tuberculata), ils sont denrée rare, vous ne nourririez pas votre famille !
            Inutile d'en pêcher en plongée sous-marine le long d'une côte sauvage, c'est dangereux, c'est interdit, vous risquez une forte amende si vous n'êtes pas licenciés en bonne et due forme. Rares sont les pêcheurs autorisés et leurs prises partent plutôt à l'étranger !

Vous pourriez trouver chez votre poissonnier des ormeaux élevés en bassin à terre, de Normandie ou de Vendée. Je n'en ai jamais vu, pourtant il y aurait moult amateurs dans ma ville !

 

Retour des ormeaux en Bretagne


Gardez espoir, fins gourmets, il n'y a plus pénurie !
Une jeune ferme bretonne - France Haliotis- à Plougerneau, est devenue opérationnelle cette année. Ses ormeaux (Haliotis tuberculata) de deux ans ont grandi en pleine mer près de l'aber Wrac'h et broutent naturellement des algues. Ils sont désormais commercialisés et partent en priorité vers les tables des grands restaurants !

Manger de jeunes et tendres ormeaux bretons est à nouveau possible. Demandez-les, ils arrivent sur les étals ! Gourmets, régalez-vous...et offrez les coquilles vides irisées, aux amateurs et aux  collectionneurs de coquillages !

 

Recette des ormeaux au Muscadet

 

1kg d'ormeaux, du beurre (clarifié, c'est plus digeste), un oignon, quelques clous de girofle, sel, poivre, bouquet garni, persil et ½ litre de muscadet sur lie.

 

Alterner, dans une cocotte, ormeaux préparés et noix de beurre. Saler, poivrer. Ajouter les aromates et l'oignon haché puis mouiller au muscadet. Démarrer la cuisson à feu vif et laisser cuire un bon quart d'heure ou plus selon la taille (plus ils sont gros, plus c'est long).

Disposer les ormeaux sur le plat à service, tenir au chaud. Passer la sauce au chinois et lier à la farine de maïs ou de riz. Rectifier l'assaisonnement et saupoudrer de persil haché avant de servir.

 

 Lien: Haliothis asinina, Ormeau vivant sur la galère.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Fancoq 20/02/2007 12:12

Oui, mais trop cuits, la chair devient dure.

Siratus 20/02/2007 18:40

dure...comme du caoutchouc !

XérÚs 19/02/2007 12:47

La recette de cuisine a été appliquée. Résultat délicieux. Merci.

Siratus 20/02/2007 00:52

super !d'autres recettes viendront...bisous

Sophie (Ti Taz sur OB) 03/01/2007 12:46

Bonjour joli coquillage, en ce jour de fête, je t'offre un lien de mon blog vers ton blog!Tes articles sont passionnants, continue, mais à ton rythme, ne va pas t'épuiser...Bisous

Siratus 03/01/2007 13:03

Quel magnifique cadeau ! Merci, cher ange gardien de ce blog !!!!!!!!1000 bisous

XérÚs 03/01/2007 12:35

Et bien on va essayer la recette des ormeaux au Muscadet. Tout est prêt. Il ne reste plus qu'à trouver les ormeaux.

Siratus 03/01/2007 13:04

Tu n'aurais pas un autre petit vin blanc local qui ferait l'affaire ? Quant aux ormeaux ...ils se trainent comme des escargots ! lol, bisous

Présentation

  • : Vogue la galère !
  • : En photos, partager mes voyages- passion de plongée sous-marine aux Philippines et les coquillages de ma collection.
  • Contact

D'un clic sur les images, voyagez, plongez, rêvez en visitant la galère...


Conque, Charonia tritonis   Cassis cornuta  la galère selon Muad'

 

Association Sémaphore

Rechercher

Mes photos ne sont pas libres de droits. Me contacter.

Seule la copie pour votre usage personnel, privé et non-lucratif, est autorisée. 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Un clic sur les photos pour les agrandir,
 un clic sur les liens soulignés d'orange, pour en savoir plus. 
 

Post scriptum


  Je garde mon Casque (Cassis cornuta), au cas où le ciel me
   tomberait sur la tête
... J'entreprends des travaux sur la galère !

  
Vous qui venez de loin, ami visiteur, matelots fidèles, plongez avec moi, sans vous      
   mouiller les pieds. Merci de votre visite.
 


Un clic sur les photos pour les agrandir,
 un clic sur les liens soulignés d'orange, pour en savoir plus. 
 
 
Mes photos ne sont pas libres de droits. 
La copie pour votre usage personnel -privé et non-lucratif- est seule autorisée.

Pont principal

Matelot, clique ici pour revenir au pont principal


Passez donc sur le coquillage d'or !

Texte Libre

Texte Libre

News

 

 

 
 Toute image qui n'est pas mienne sera retirée sur simple demande de son auteur ou ayant-droit.