Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 juin 2009 4 25 /06 /juin /2009 22:01

 Hier, je vous ai présenté ce papillon extraordinaire,
un des plus grand du monde, une dame

 Attacus atlas.
 

 
Elle est belle, elle est grande, elle est forte !
Rien ne lui résiste.
 

Voyez ses bras musclés.
 Elle s'agrippe, sans vergogne, en cache-sexe original,
 
 
 au short rouge de JayR.
 Ses ailes en rougissent de plaisir ! 

 (Un clic sur les photos pour les agrandir)
 

Partager cet article

Repost0
24 juin 2009 3 24 /06 /juin /2009 22:01
 
Pas de plongée, aujourd'hui. Une chance ! 
Un des plus grands Papillon du monde fait halte 
devant ma nipa-hut à Kembali (Philippines),

un Attacus atlas, femelle.
 

Je dis "une femelle" Attacus altas
en raison de son envergure de 30cm
 
(clic sur l'image pour l'agrandir)
 
et de son abdomen volumineux...
 
(clic sur l'image pour l'agrandir)
 ... et de ses antennes pas trop larges.
 
J'ai vu ce papillon en photo chez Alrisha récemment 
et aussi chez Michka.
Chez Kriss, vous trouverez sa fiche descriptive complète.
 
Merveille de Kembali, sur la terre sauvage de l'île de Samal...
où sous l'eau, il y a le plus grand poisson du monde,
le Requin-baleine !
  

Partager cet article

Repost0
13 juin 2009 6 13 /06 /juin /2009 22:01
 
C'est ici, le long de la côte sauvage de l'île de Samal, que je plonge pour témoigner de la mer vivante.
J'accompagne une fée du coeur de l'océan,
la sirène de Kembali...


Ce dimanche, elle trace un coeur avec des coquillages 
que j'avais glanés sur la plage...pour vous.
 

En banc serré, des petits poissons l'escortent, 
tentant de paraître plus gros que le Requin-baleine.


La sirène m'emmène à la forêt enchantée
 des coraux Alcyonaires géants, hauts de plus de 2m !
 
Beau dimanche à tous !
 

Partager cet article

Repost0
11 juin 2009 4 11 /06 /juin /2009 22:01

 Tôt hier matin, "hi-lare", mon amie,
 
 le Dragon volant
Draco quinquefasciatus,
 

a attéri sur la table de jardin -mon bureau-
 à Kembali (île de Samal, Philippines).
 HILARE !
 
  Passant le Portail OB,
 elle volait depuis le cocotier où Dinkoy cueillait des noix fraîches...
 
 
et m'annonçait la nouvelle !
Je tombais des nues. 
La Galère a même une place, 289 ème !
 
 Je m'en réjouis mais je ne sais trop ce que cela veut dire.
 
Faute de mieux, ce blog est dans la catégorie "Voyage". Y-en a-t-il une autre, plus appropriée ?
  
Je rame, effrayée des turbulences que je relève dans FAQ, FORUM & Aide en tout genre. Comment changer de design (2 colonnes au lieu de 3) sans faire couler
la Galère? Je n'ai plus de temps pour faire des visites aux matelots... Seule, je ne vais pas y arriver !
 
 
Dacro quinquefasciatus (Dragon
des airs ou lézard volant) me rassure. Je ris avec elle !
 Avec les amis d'OB tout est possible et l'équipage est musclé  
 
 Merci à tous, de vos visites et commentaires !

Partager cet article

Repost0
26 avril 2009 7 26 /04 /avril /2009 22:00
Aujourd'hui, c'est une journée particulière...

Vous savez bien !

Ah non ? Vous avez oublié ?


Il y a deux ans, jour pour jour, Siratus fêtait son 4000e visiteur... dix matelots : Coqdemer, Jean Jacques, Fancoq, Handcok, Andrea, Julian, Calyptre77, Jean-Claude, lechantdupain et Marc venaient le lui souhaiter sur son blog.

– Mais quoi donc, Matelot ? Abrège un peu !

Non, non, pourquoi le faudrait-il ? Nous avons le temps puisque Siratus est absente et ne lira vos messages qu'à son retour, très bientôt !


Donc, il y a deux ans, dix commentaires... dix personnes autour de notre capitaine.

La Galère fêtait ses quatre mois d'existence, et Siratus nous montrait la plus belle pièce de sa collection de coquilages. Son magnifique Siratus Alabaster...





Il y a un an, jour pour jour, notre capitaine nous envoyait une magnifique image... depuis Cebu où elle se trouvait.

Le soleil se levait sur le mont Apo, le plus haut sommet des Philippines.






Je ne citerai pas tous les matelots qui déposèrent, ce jour-là ou dans les jours qui suivirent, des messages de toute sorte, tous si gentils que le capitaine en a eu la larme à l'oeil... je le sais bien, moi.


Je ne vous citerai pas, parce que je sais que vous êtes tous venus.
Tous ceux qui la connaissaient à ce moment-là sont passés !

Cent onze commentaires sous ce billet...

Combien y en aura-t-il aujourd'hui ?


Bon anniversaire, Siratus !

Partager cet article

Repost0
25 avril 2009 6 25 /04 /avril /2009 22:00

– Mais ? Qu'est-ce qui se passe encore ? Nous sommes là pour que tu nous racontes une histoire, celle de la sirène végétale ! Tu te souviens ? Au lieu de ça, après un titre très alléchant, qui nous laissait présager une histoire un peu coquine de sirène et de marin, tu nous apportes un poisson !

– C'est vrai. Mais c'était bien trop tentant. J'avais une image sans explication, avec un joli poisson tout bleu... enfin, presque. Et le titre donné par notre capitaine "Le lit de la demoiselle", me plaisait bien.



... Vous êtes déçus ? Je comprends. Mais vous l'aurez, tout de même, votre histoire.



Il y a fort longtemps, au large de la Bretagne, vivait une sirène. Elle s'ennuyait un peu depuis que la ville d'Ys avait été engloutie. Auparavant, elle entendait ses habitants rire et chanter, elle voyait les enfants courir sur la plage, les mamans bercer leurs enfants, les amoureux se cacher à l'ombre des rochers pour échanger de langoureux baisers...

Elle imaginait leur douceur, leur bonheur.

À côté d'elle, il n'y avait que des algues, brunes ou vertes... Rien de bien passionnant.

De temps en temps, un marin passait dans son bateau de pêche. Elle le suivait en essayant d'imaginer...

Ce n'est pas facile, lorsqu'on est sirène,
de rêver aux lèvres d'un marin.
Ce n'est surtout pas très sérieux.



À force d'y penser, d'imaginer le marin s'éprenant d'elle, elle décida qu'il était temps de passer à l'action. Il fallait qu'elle prenne contact avec lui.

Ce qu'elle ne savait pas, c'est que ce marin-là
n'était pas prêt à donner son cœur à une inconnue.
Surtout si elle avait une queue de poisson en guise de jambes !



La première fois qu'il la vit, il se demanda s'il n'avait pas trop bu, et il jeta à la mer la fiole d'eau de vie qui ne l'avait jamais quitté depuis sa toute première pêche.

(Il le regretta par la suite, mais, on ne se refait pas !
La mer rend très rarement ce que l'homme lui donne !)



Ensuite, il s'habitua à la voir apparaître, ici ou là, et se mit à apprécier les chants qu'elle lui offrait.

(Lui, il n'avait jamais lu l'Odyssée !)



Enfin, un jour, il se dit qu'il l'emporterait bien à terre. Il faut dire que ses copains ne le croyaient pas quand il leur racontait sa rencontre...

(Vous y auriez cru, vous ?)



Ne me demandez pas comment il fit pour la persuader de l'accompagner. J'ignore même s'il dut ou non la capturer dans ses filets.... Mais, un jour, au village, on vit apparaître le marin et sa sirène... Comme elle avait un peu peur de voir ses écailles se dessécher, il l'avait habillée de feuilles et de fleurs... qu'il arrose copieusement chaque matin.


Depuis, dans la journée, les enfants du village viennent la retrouver et elle leur raconte de très belles histoires, de marins et de tempête, ce qui fait que les mamans sont bien tranquilles et peuvent, pendant ce temps, faire tout ce qu'elles veulent sans s'inquiéter de leur progéniture...

Et, le soir, lorsque tous sont couchés, son marin et elle partent tous deux...


– Ce qu'ils font ? Non mais !
Vous croyez que c'est bien de tenir la chandelle ?
Moi, je ne l'ai jamais fait devant le lit de la demoiselle....



Signé : La conteuse de la Galère
 
 PS de siratus:  Demoiselle, Dascyllus trimaculatus, dormant sur une Anémone.

Partager cet article

Repost0
24 mars 2009 2 24 /03 /mars /2009 23:00
Mont Apo à l'aurore...



...à 6h du mat'...charme du petit matin.
Je pense deja à vous en foulant le sable...

C'est le plus haut sommet des Philippines

Partager cet article

Repost0
14 mars 2009 6 14 /03 /mars /2009 23:00
Comment ?
Pas de sirène aujourd'hui ?
Pas de nouvelle histoire ?

Le matelot-conteur de la galère
ne fait pourtant pas grève !

Mais où donc est-elle ?

Chut !

La conteuse rêve à une sirène...
Celle qu'elle aperçoit sur la Galère de Muad
et que vous pourrez retrouver tous là-bas.

Muad est venue la déposer sur la Galère,
dans le bureau de Capitaine.


C'est un très beau cadeau que Siratus trouvera lors de son retour, mis en bonne place, sans aucun doute.

Qu'en pensez-vous ?


Signé : Le matelot de la Galère

Partager cet article

Repost0
28 février 2009 6 28 /02 /février /2009 23:00

— Dayana ? Dayana ? est-ce que je ressemble à Dayana ?
Et, d'abord, est-ce que j'ai une tête de Miss ? une tête de Miss Univers, d'accord, mais de Miss quand même !
Tu n'as pas honte ?



Le matelot de la galère aujourd'hui ne savait plus où se mettre...
Forcément !
On ne donne pas ainsi un prénom à une sirène sans lui demander son avis !

La sirène était en colère, alors que deux minutes avant d'apprendre cette nouvelle, elle nageait tanquille au fond de l'océan dessiné par Koulou !



(clic image pour retrouver le billet de Siratus)


C'est alors que la conteuse intervint...
De sa voix douce et tranquille, elle s'adressa à la sirène courroucée et lui dit :

Mais enfin... écoute... et ne sois pas si indignée.
Le matelot a bien raison de t'avoir donné ce prénom.
Ne te souviens-tu pas de l'an dernier à pareille époque ?
Neptune avait organisé un grand concours de beauté. Chacun devait s'y rendre... Tu te souviens ?

Le Dieu de l'Océan n'aime pas que l'on ne réponde pas à ses invitations.
Lorsqu'il manque l'une ou l'autre de ses filles ou de leurs amies, il tempête et le moindre petit bernard l'ermite n'a plus qu'à se terrer pour échapper aux éléments. C'est vrai, et tu le sais bien, non ?


La sirène pencha la tête de côté, fit voler une mêche de cheveux qui la gênait un peu, redressa son collier de coquillages et sourit.

C'était vrai... Neptune ce jour-là n'avait pas eu besoin de se mettre en colère. Tout le monde s'était bien présenté à la porte du palais.

Elle aussi...

Elle avait fait halte chez la plus habile des maquilleuses et grâce à sa dextérité, à son art des couleurs, elle avait réussi à faire converger sur elle tous les regards...

Certains étaient moqueurs, bien sûr, parce qu'il y a toujours des jaloux, des qui ne comprennent rien à l'art et aux filles !

D'autres étaient dubidatifs et avaient longuement examiné le moindre détail de sa parure... Plairait-elle au plus grand nombre ?

Mais, la plupart des yeux posés sur elle étaient pleins d'admiration. Encore une fois, elle avait réussi l'impossible, faire sourire Neptune lors de son arrivée !


Neptune est un vieil ours, le plus souvent... Il râle et envoie paître plus loin tous ceux qui viennent lui demander de l'aide. Qui l'a aidé, lui ? Qui empêche les hommes de tout détruire autour de lui ?

... Les sirènes, parfois.

Aussi les regardait-il avec tendresse. Et, lorsque Dayana avait franchi la barrière de corail qui séparait le reste du palais de la salle de spectacle, l'avait-il contemplée sans animosité. Il lui avait même souri tant il l'avait trouvée belle !


Alors, tout était vrai. Dayana avait remporté le concours de la plus jolie sirène.
Ce n'était pas vraiment une "Miss". On ne lui avait pas demandé de faire un long discours, de raconter sa vie ou ses projets d'avenir...  Mais, lorsqu'elle avait chanté son "Hymne à l'amour", personne n'avait plus contesté son titre.

Elle avait été la reine de l'Océan, toute une année !



signé : La conteuse de la Galère

Partager cet article

Repost0
21 février 2009 6 21 /02 /février /2009 00:45
Ce matin, en me promenant sur la plage, j'ai trouvé une bouteille...

Ne fuyez pas...
Je sais bien que ce n'est pas Siratus qui vous parle, mais, ce n'est pas une raison !

Vous lui feriez ça à votre capitaine ?


Sur la plage de rochers et de sable mélangés, il y avait une bouteille, très belle, malgré les traces qui montraient la longueur de son voyage.



Dans la bouteille, un message...

—Eh ! Matelot ! Tu racontes n'importe quoi !
Les messages ne nous parviennent plus jamais ainsi...


Mais si !

Ils arrivent ainsi quand il n'y a pas de téléphone, ou de connexion Internet valide au moment du départ...

C'est ce qui est arrivé à notre Sirène préférée...

Pas d'Internet, pas de possibilité de venir sur la galère !
... mais elle est bien arrivée.


J'ai reçu un message à vous transmettre :

Elle n'a pas pu se connecter assez longtemps pour venir sur la galère... mais elle pense à vous.

En attendant de savoir comment vous joindre, elle a envoyé trois images...

Trois images à vous montrer.

Aujourd'hui, peut-être... ou alors demain... ou alors...


Ben non ! Pas "après demain" ! Qui a dit ça ?
Ce n'est pas la peine de te cacher derrière les autres matelots !
Je t'ai vu !

Ce sera juste pour un peu plus tard...


Avis à tous, matelots.
C'est un scoop !

Il y a

un matelot-reporter-chargé de transmissions-intérimaire

sur la galère !


(Mais ne vous inquiétez de rien,
Siratus se démène pour trouver comment continuer à publier !)



Signé : L'attaché de presse de la galère.

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Vogue la galère !
  • : En photos, partager mes voyages- passion de plongée sous-marine aux Philippines et les coquillages de ma collection.
  • Contact

D'un clic sur les images, voyagez, plongez, rêvez en visitant la galère...


Conque, Charonia tritonis   Cassis cornuta  la galère selon Muad'

 

Association Sémaphore

Rechercher

Mes photos ne sont pas libres de droits. Me contacter.

Seule la copie pour votre usage personnel, privé et non-lucratif, est autorisée. 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Un clic sur les photos pour les agrandir,
 un clic sur les liens soulignés d'orange, pour en savoir plus. 
 

Post scriptum


  Je garde mon Casque (Cassis cornuta), au cas où le ciel me
   tomberait sur la tête
... J'entreprends des travaux sur la galère !

  
Vous qui venez de loin, ami visiteur, matelots fidèles, plongez avec moi, sans vous      
   mouiller les pieds. Merci de votre visite.
 


Un clic sur les photos pour les agrandir,
 un clic sur les liens soulignés d'orange, pour en savoir plus. 
 
 
Mes photos ne sont pas libres de droits. 
La copie pour votre usage personnel -privé et non-lucratif- est seule autorisée.

Pont principal

Matelot, clique ici pour revenir au pont principal


Passez donc sur le coquillage d'or !

Texte Libre

Texte Libre

News

 

 

 
 Toute image qui n'est pas mienne sera retirée sur simple demande de son auteur ou ayant-droit.